Comment élaborer des procédures de réponse aux incidents après une violation de la cybersécurité

Verrouillage sur le dessus du clavier

Les procédures de réponse aux incidents sont des processus à multiples facettes qui aident à la protection active, la détection et la neutralisation des menaces de cybersécurité. Ces procédures reposent sur un effort interfonctionnel combinant des politiques, des outils et des directives que les entreprises peuvent utiliser en cas de violation de la sécurité.

Malheureusement, il n’existe pas de procédures parfaites de réponse aux incidents ; chaque entreprise a des niveaux de risque différents. Cependant, il est nécessaire d’avoir une procédure de réponse aux incidents réussie, afin que les entreprises puissent protéger leurs données.

Le coût d’une réponse lente

Selon le rapport 2021 d’IBM sur le coût des violations de données, le coût moyen d’une violation de données est le plus élevé depuis plus de 17 ans. En 2020, ce nombre est passé à 3,86 millions de dollars et a été attribué principalement à l’augmentation du nombre de personnes faisant du travail à distance. En dehors de cela, l’un des facteurs critiques de ce risque de sécurité accru impliquait la compromission des informations d’identification des employés.

Connexe : Qu’est-ce qu’un plan de réponse aux incidents ?

Cependant, pour les organisations qui ont mis en œuvre des stratégies de modernisation du cloud robustes, le délai estimé de confinement des menaces était de 77 jours plus rapide que celui des entreprises moins préparées. Selon le rapport, les organisations disposant de systèmes de détection d’IA de sécurité ont également signalé des économies allant jusqu’à 3,81 millions de dollars grâce à l’atténuation des menaces.

Ces données démontrent que même si le risque de menaces de sécurité ne disparaît jamais, les entreprises peuvent le contenir. L’un des facteurs clés d’une réduction efficace des risques de sécurité est de disposer d’une solide procédure de réponse aux incidents.

Étapes critiques d’une procédure de réponse à un incident

Réseau LED Lumière

Des dizaines de mesures sont disponibles pour sécuriser les données et protéger votre entreprise. Cependant, voici les cinq étapes critiques de la création d’une procédure de réponse aux incidents à toute épreuve.

Préparation

Comme pour tous les types de batailles, la cybersécurité est un jeu de préparation. Bien avant qu’un incident ne se produise, les équipes de sécurité formées doivent savoir comment exécuter une procédure de réponse aux incidents de manière rapide et efficace. Pour préparer votre plan de réponse aux incidents, vous devez d’abord passer en revue vos protocoles existants et examiner les domaines d’activité critiques qui pourraient être ciblés par une attaque. Ensuite, vous devez travailler pour former vos équipes actuelles à réagir lorsqu’une menace se produit. Vous devez également effectuer régulièrement des exercices de menace pour garder cette formation fraîche dans l’esprit de tout le monde.

Détection

Même avec la meilleure préparation, des brèches se produisent encore. Pour cette raison, la prochaine étape d’une procédure de réponse aux incidents consiste à surveiller activement les menaces potentielles. Les professionnels de la cybersécurité peuvent utiliser de nombreux systèmes de prévention des intrusions pour trouver une vulnérabilité active ou détecter une violation. Certaines des formes les plus courantes de ces systèmes incluent les mécanismes de signature, d’anomalie et de politique. Une fois qu’une menace est détectée, ces systèmes doivent également alerter les équipes de sécurité et de gestion sans provoquer de panique inutile.

Triage

Lorsqu’une violation est en cours, il peut être difficile de boucher toutes les failles de sécurité en même temps. Semblable à l’expérience des travailleurs de la santé dans les salles d’urgence des hôpitaux, le triage est la méthode utilisée par les professionnels de la cybersécurité pour identifier quel aspect de la violation crée le plus de risques pour une entreprise à un moment donné. Après avoir priorisé les menaces, le triage permet de canaliser les efforts vers le moyen le plus efficace de neutraliser une attaque.

Neutralisation

Selon le type de menace rencontrée, il existe plusieurs façons de neutraliser une menace de cybersécurité une fois qu’elle est identifiée. Pour un effort de neutralisation efficace, vous devez d’abord mettre fin à l’accès de la menace en réinitialisant les connexions, en augmentant les pare-feu ou en fermant les points d’accès. Ensuite, vous devez effectuer une évaluation complète des éléments potentiellement infectés tels que les pièces jointes, les programmes et les applications. Ensuite, les équipes de sécurité doivent effacer toutes les traces d’infection sur le matériel et les logiciels. Par exemple, vous pouvez choisir de modifier les mots de passe, reformater les ordinateurs, bloquer les adresses IP suspectes, etc.

Processus raffinés et surveillance du réseau

Une fois que votre entreprise a neutralisé une attaque, il est essentiel de documenter l’expérience et d’affiner les processus qui ont permis à l’attaque de se produire. L’affinement des procédures de réponse aux incidents peut prendre la forme d’une mise à jour des politiques de l’entreprise ou de la conduite d’exercices pour rechercher les menaces restantes. Au cœur de celui-ci, l’affinement des procédures de réponse aux incidents devrait empêcher que des violations similaires ne se reproduisent. Si vous souhaitez atteindre cet objectif, il est important de maintenir un système de surveillance continue du réseau et de former les équipes sur les meilleures façons de répondre aux menaces.

Considérations supplémentaires

Une image d'un écran d'ordinateur avec le mot sécurité affiché

Lorsque la source d’une faille de sécurité n’est pas identifiée, vous pouvez faire plusieurs choses pour améliorer le taux de réussite de votre réponse aux incidents. La discrétion est ici un facteur clé. Vous devez essayer d’éviter de rendre publique une violation jusqu’à ce qu’elle soit corrigée, et vous devez garder les conversations privées en parlant en personne ou via des plateformes de messagerie cryptées.

Lorsque les équipes restreignent l’accès aux menaces suspectées, elles doivent également veiller à ne pas supprimer les informations précieuses utilisées pour identifier une source de menace. Malheureusement, au cours de la phase de triage, vous pourrez peut-être identifier des problèmes critiques, mais vous pourriez manquer d’autres infections possibles. Pour cette raison, évitez d’utiliser des outils non médico-légaux qui pourraient écraser les informations d’enquête nécessaires.

Une fois qu’une menace est contenue, il est important de consigner les rapports et de continuer à surveiller les attaques potentielles. De plus, vous devez informer les personnes clés de votre organisation de la manière dont les violations pourraient affecter leurs activités commerciales. Enfin, une approche interfonctionnelle au sein de votre organisation peut garantir que tous les départements comprennent l’importance de la mise en œuvre de la sécurité, y compris ceux à haut risque.

Prioriser vos procédures de réponse aux incidents

Malheureusement, il n’y a aucun moyen d’éviter chaque incident de cybersécurité. Avec le temps, les pirates informatiques s’améliorent dans le développement d’outils pour infiltrer les entreprises. Pour cette raison, les entreprises doivent toujours s’efforcer de protéger leurs données en investissant dans des logiciels de sécurité mis à jour et en installant des mesures pour surveiller et protéger ces données.

À bien des égards, réagir à une violation de la cybersécurité nécessite une hiérarchisation. Cependant, la réponse aux attaques peut être plus rapide lorsque les procédures appropriées sont en place au préalable. En prenant le temps de planifier vos procédures de réponse aux incidents, vous permettez de réagir aux menaces rapidement et efficacement.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *